AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le camp...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Le camp...   Mer 17 Oct - 20:32

Herloy s'avança devant le feu, pour que tout le monde le voient, les plus anciens, comme les plus jeunes.

"Devant moi, je ne vois que désolation, des cris, des pleurs, plusieurs de nos amis sont morts, la grand armée est maintenant décimé... Mes frères de douleur, écouter mes paroles, nous ne sommes plus qu'une poignée de survivants, et les plus vaillants d'entre nous ont peur d'avancer ! Mais que sommes nous devenus ? Des esclaves de la peur ? La vie mérite t-elle d'ètre vécu si on laisse un sentiment de desespoir au plus profond de nous ? Es-ce que vous voulez rester ici et vous morfondre de haine pour ceux qui fut nos cousins jadis et qui nous ont lâchement abandonner ? Je sais ce que vous vous dites, nous ne sommes plus que des insectes insignifiant ! Mais avec de la détermination nous monterons très haut ! Nous allons créer une communauté libre de Moredhel ! Nous avons étés gouvernés par les Valherus ! Et manipuler par les Panthatians ! Je n'accepterais plus jamais que mes frères sont manipulés ! Comme mon père précédement, je vais reformer le clan ! Et les Elfes Repentis du Dyel Däcesty vaincront !"

Sur ces mots, tous les elfes eurent le regard sur le jeune elfe. Pas un seul mot ne fit apparition pendant quelques longues secondes... Jusqu'a ce qu'un elfe applaudit, plus un autre, et ensuite tout la petite troupe . Herloy resta émut quelques secondes, puis retourna a sa place dans l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Jeu 18 Oct - 13:56

HRP : En attente de réponse par un Moredhel repenti Razz !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le camp...   Mar 13 Nov - 15:41

La jeune elfe était recroquevillée dans un coin, murmurant du bout des lèvres une berceuse, un enfant dans ses brase, un autre à ses pieds, pleurant pour qu'elle le serre contre elle.

Toute son attention était focalisée sur le petit être qu'elle serrait de toutes ses maigres forces contre sa poitrine. Si quelqu'un l'avait regardé à ce moment là, il aurait pu apercevoir que le bébé qu'elle tenait ne criait pas, ne bougeait même pas. Il était mort la nuit dernière, avant qu'ils n'atteignent le campement.

Néanmoins, la jeune mort répugnait à s'en débarrasser, et répugnait encore plus à s'occupe de son autre jeune fille, abandonné à lui-même depuis maintenant plusieurs heures. Elle savait qu'il avait faim, qu'il avait froid. Mais cela importait peu, car son unique fils était mort. La colère et le chagrin se disputaient la place dans son coeur.

Alors qu'elle recommençait pour la énième fois la berceuse, elle entendit la voix de Herloy provenant du feu de camp. Curieuse, elle se leva, sans cesser de tenir contre elle le petit corps sans vie. Après quelques pas, elle fut prise de remords et alla chercher son autre enfant. Même si elle n'en avait pas conscience, une part d'elle refusait de la laisser mourir, elle aussi.

Elle se rapprocha du centre du camp, et sentit la chaleur du feu se faire plus présente, plus pénétrante. Sa fille se sentait déjà mieux, et ses cris s'apaisèrent pour se transformer en un gémissement sourd.

Elle entendit la fin du discours du jeune elfe et, comme beaucoup, ne sut comment réagir. Néanmoins, dès que les clameurs s'élevèrent dans le noir de la nuit, elle pris soudainement une décision. Se frayant un passage parmi ceux de sa race, elle finit par se retrouver à côté de Herloy.

Sans qu'on l'ait eu invité, elle prit la parole, ses mots noyés dans le brouhaha avant d'être audibles, alors que les elfes se calmaient et l'écoutaient, de la curiosité peinte sur leurs traits.

"Regardez mon fils, regardez le ! cria-t-elle tout en le brandissant vers la foule, ayant au préalable déposée sa fille à terre, qui s'était remis entre temps à pleurer. Regardez-le et répondez moi : qui l'a tué? Qui est responsable de sa mort? Est-ce les Valherus? Non ! Est-ce les Pantathians? Non ! Est-ce les Elfes? Non ! Est-ce les Humains? Non ! NOUS sommes responsables de sa mort, NOUS sommes responsables de chacun des morts de notre ancien clan ! Il suffit maintenant ! Plus de morts ! Plus de tristesse ! Plus de pertes ! Arrêtons de nous battre contre un ennemi trop fort et allons vers ceux qui peuvent nous protéger ! Et si personne veut de nous, alors cachons nous dans un endroit où nul être ne pourra nous trouver et pleurons nos morts. Oui ! Pleurons nos morts et notre obstination ! Plus de morts ! Plus de guerre ! Il est temps de reconstruire notre vie ! Plus de fuite ! Plus de morts ! Arrêtons nous un instant pour pleurer la perte de ceux qui nous étaient chers."

Sur ces mots, elle disparu progressivement du halo de lumière du feu de camp et s'enfonça dans les ténèbres. Ce soir, elle devait veiller son enfant mort.
Revenir en haut Aller en bas
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Mer 14 Nov - 18:01

Après le discours de la jeune elfe, Herloy fut d'un sentiment mêlant mépris et tristesse, il s'éloigna du feu, s'assit contre un arbre et réfléchit pendant quelques temps, puis il ferma les yeux et trouva difficilement le sommeil. Le lendemain, il se réveilla très tôt, comme à son habitude. Son père lui avait enseigné les techniques de Chasse et de combat, pour survivre lors d'un combat comme un adversaire potentiellement dangereux. Il attendit que tout le monde soit réveillé avant de monter sur une butte de terre, à la vue de tous.

"Mes frères, j'ai réfléchis, ce qu'a dit cette elfe n'est pas faux. Vous comme moi, vous avez perdus des frères, des soeurs, des parents et même vos enfants ! Les guerres ne mènent a rien, nous nous sommes repentis de toute ombre ! Le sombre pouvoir ne nous intéresse plus, nous voulons vivre en paix ! Vivre avec notre famille ! Sans querelle incessante ! Les Dyel Däcesty ne se battrons plus pour vaincre, mais pour se défendre ! Les combats nous ont épuisées, trouvons des alliées... et... arrêtons ce massacre..."

Un elfe, assez vieux, s'avança et lui coupa la parole.
-"Mais où veux tu, toi, Fils de notre ancien Chef, trouvé des alliées ? Les Elfes ne veulent plus de nous, les humains nous haïssent pour notre bêtise à Sethanon, et maintenant, ou trouvera tu des alliés ? Nous ne pouvons plus rien faire, tous le monde nous a tourné le dos, maintenant, que faire sinon combattre pour notre vie ?"

Herloy fixa le vieil homme.
-"Libre a vous de choisir, j'émet mes suggestions a tout le monde, et si vous ne voulez pas me suivre, partez, mais comme tu dis, personne ne voudra de vous, alors quant a mourir, mourront ensemble."

Herloy s'inclina avec grâce et sauta de la butte, atterrit doucement, et partit s'asseoir dans l'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Mer 14 Nov - 18:02

Saenia :

La nuit avait été longue et douloureuse. Pendant d'interminables heures, la jeune elfe n'avait pu se résigner à laisser son enfant retourner à la terre. Elle passa de longs moments sans réagir, à regarder le petit corps sans vie, ne prêtant plus aucune attention à l'autre enfant qui pleurait, encore et encore.

Puis, alors que l'aube montrait timidement le bout de son nez, elle sera une ultime fois le petit corps contre sa poitrine douloureuse et, tout en entonnant une mélopée funèbre, elle confia l'être de sa chair à la terre nourricière.

Elle eût soudain une conscience aigue de l'autre enfant, à ses pieds, qui dormait d'un sommeil agité. Elle le prit dans ses bras, pour le réchauffer et alla s'installa à quelques pas de là, sous un arbre, pour cueillir quelques heures de repos.

Elle fut réveillée quelques temps plus tard par les cris aigus de sa fille, affamée. Depuis combien de temps l'avait-elle laissé dans cet état? Ses seins gorgés de lait supposaient que cela faisait bien trop longtemps.

Tout en allaitant son enfant, elle arriva au camp juste à temps pour voir Herloy reprendre la parole, comme hier. Apparemment, ses propos avaient porté, mais elle était bien incapable de savoir si elle en était contente ou triste.

Elle l'écouta d'une oreille distraite, puis le regarda s'asseoir dans l'herbe. Elle se sentit soudainement un peu honteuse. Avec son discours enflammé d'hier soir, elle espéra qu'elle n'avait pas sapé son autorité. Elle décida d'aller lui parler pour en avoir le coeur net.

Elle patienta le temps que la foule se disperse, puis alla s'asseoir à côté du jeune mâle.
"Alors Herloy, comment ça va ce matin?"
Ses paroles étaient un peu incongrues, mais elle n'en tient pas rigueur.

"Dis moi... Mon petit discours d'hier... J'espère que je n'ai pas mal fait. Je veux dire... J'étais boulversée et, en t'entendant... J'ai cru un instant que tu appelais de nouveau aux armes."

Le tutoiement lui était venu naturellement. Pourquoi? Elle n'aurait su le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Mer 14 Nov - 18:02

Après avoir pris la parole, Herloy était revenu a sa place, a l'ombre de l'arbre, et retourna dans ses pensées. Il réfléchit quelques minutes, avant que la jeune elfe, celle qui avait parlé le soir d'avant, vienne le déranger. Il releva la tête d'un air gêné quand l'elfe arriva. Il l'a dévisagea, absorbé par ses propres pensées, il ne remarqua même pas le tutoiement.

"Mhh... Bonjour."

Herloy sourcilla.

"On peut pas dire que tu m'a aidé, mais ça m'a fait réfléchir... Je suis pas habituer a te voir prendre autant d'assurance devant ces vieillards... Mais je pense avoir un plan pour qu'ils arrêtent de prendre leurs grands airs."

Il se leva, tendit la main a l'elfe pour l'aider à se relever.

"Ils se bousculent pour prendre la place qui m'ai dû, viens, on va s'éloigner, je peux pas réfléchir quand les vieux essayent de contrecarrer alors que j'ai encore rien dit."

Herloy fait un faible sourire.

"Tu veux venir avec moi, je vais essayer de trouver un endroit calme... Pour réfléchir avant de partir, tu veux venir avec moi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Mer 14 Nov - 18:02

Saenia :

La jeune elfe l'écouta gravement, en essayant de ne plus se soucier de l'enfant qui buvait goulûment son lait. Elle fut quelque peu rassurée lorsque Herloy ne la gronda pas pour sa prise de position hier soir. A aucun moment elle n'avait voulut saper l'autorité du jeune chef, et elle était heureuse qu'il l'ait compris.

Lorsqu'il lui tendit sa main pour l'aider, elle l'accepta de bon coeur, l'autre toujours occupée à tenir son enfant.

"Je veux bien venir avec toi, si cela ne te dérange pas bien évidemment."

Elle sentit dans le creux de son bras que sa fille avait finit de manger et était sur le point de s'en dormir. Elle en profita pour réajuster sa robe et se rhabiller.

"Je te suis, passe devant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Mer 14 Nov - 18:03

Ils s'éloignèrent à quelques mètres de là, dans une petit clairière... pour y réfléchir tranquillement.

"Il y a longtemps que je pense à un plan... Nous sommes bientôt à la saison des neiges... Et les passes dans les montagnes vont ètres fermés. Les humains devront donc utilisé les route plus risqué longeant les Vercors. Mon idée serait d'organiser une petite troupe, et de lancer différent assauts sur les caravanes... Les marchands se ruinerait et ne verait plus que les bateaux pour transporte leurs marchandises dans les terres sauvages... Les pirates se chargeront du reste. Dans notre camp, nous pieront les caravanes, ainsi nous disposeront de la nourriture necessaire pour vivre... "

Il fit une petit pause, leva la tête et expira.

"... Ensuite... Si tout se passe comme prévu, les chefs humains devront... vouloir un arret des hostilités, et c'est là que nous commencerons a établir notre base sur Midkemia... avec l'aide forcé des humains. "

Il ferma les yeux.

"Mais il y a une autre solution... que je n'ose même pas penser."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le camp...   Ven 16 Nov - 20:33

La jeune elfe regarda son enfant s'endormir avec une paix qu'elle n'avait pas ressentie depuis bien longtemps. Elle se demanda avec horreur comment elle avait pu abandonné pendant si longtemps ce petit être fragile qui ne réclamais que l'amour de sa mère. Elle se sentait vraiment honteuse... Mais d'un autre côté, les temps étaient difficiles. Et puis, la petite s'en remettrait.

Elle suivit Herloy jusqu'à la clairière, et s'assit avec délice à même le sol. Ses jambes étaient encore raides d'avoir passé la nuit agenouillée, à prier pour son fils.

Elle ne dit rien pendant qu'Herloy lui exposait son plan. Néanmoins, elle ne pût s'empêcher de frissonner. Elle ne voulait pas que sa fille grandisse au milieu de pilleurs et de voleurs, ça non. Pourtant, son plan était logique.

"Ton plan me semble plutôt réfléchi. J'espère juste qu'il n'inclut pas de faire souffrir, ou de tuer des humains. Cela jetterait un lourd discrédit sur nos attentes..."

La mention d'une autre solution l'alarma. Celle là était déjà assez hostile. Que pouvait bien être l'autre alternative? A la mince que fit Herloy, elle compris qu'elle devait sans doute être pire.

"Et l'autre solution, que préconise-t-elle?"
Elle n'était pas certaine de vouloir vraiment le savoir, mais elle n'avait pas vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Ven 16 Nov - 21:01

"Mhhh... La deuxième solution... C'est, si les humaines décidenet de nous éradiquer plutot que de négocier... Nous reviendrons au stage que nous voulions fuir. Nous combattrons pour nos vies et notre seul but sera la mort des humains et de tout autre ennemie."

Il plaça son visage au creux de ses mains.

"La guerre n'est pas bon pour une jeune mère comme toi... Je voudrais que pendant nos actions, tu reste e narrière. Avec les autres... Tu pourrais facilement influencer toutes les mères et jeune elfe de notre petit troupe, ainsi, ils contriburont au bon fonctionnement de mon plan."

Herloy lâcha un très profond soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le camp...   Ven 16 Nov - 21:13

Les pires pensées de la jeune mère semblèrent prendre dans vie dans la bouche d'Herloy. Elle émit un gémissement sourd, de pleine détresse, qui eut pour effet de faire réveiller sa fille qui, pour bien montrer sa colère se mit à brailler.

Elle essaya tant bien que mal de la consoler, en lui chantant une petite chanson ou en la berçant dans ses bras, tout en réfléchissant en même temps à ce que venait de dire le jeune elfe.

Finalement, la petite se calma, vaincue sans nul doute par la fatigue, et Saenia put enfin répondre à Herloy :
"Oui, la guerre n'est pas du tout une bonne chose. J'ai peur pour ma fille, qu'elle grandisse dans le manque et la violence continuelle. Et je pleure mon fils, victime innocente de la folie de notre peuple. Néanmoins, je te dois bien cela, si tu me promets qu'aucun mal ne sera fait aux humains. Cela peut te paraître absurde, mais ce sont des êtres et ils ont eux aussi des enfants... Je ne veux pas que leurs enfants pleurent la perte de leurs parents comme moi-même je pleure celle de mon enfant. Si tu me promets, alors oui, je resterais en arrière et ferais en sorte de convaincre les jeunes mères et jeunes enfants que cela est pour le bien de notre race, que cela nous permettra enfin de vivre dans la paix que nous méritons."

Des larmes silencieuses se mirent à couler sur son visage marqué par la souffrance et la fatigue. Oui, leur temps était arrivé. Et tant pis s'il fallait utiliser la peur pour se faire accepter. Tant que le sang ne venait plus gorger la terre, elle était prête à tout accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Fryb

avatar

Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 25
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Chef des Silencieux Vengeurs
Age: 29 ans
Localisation: Krondor

MessageSujet: Re: Le camp...   Mar 29 Avr - 15:19

HRP : Phrase de Sparta, tu l'as mise au mauvais endroit... Informe toi la prochaine fois.
RP :
Enfin, depuis maintenant un mois que je suivais le groupe de moredhel une occasion se presentait.
Ceux-ci avaient etabli un camp pour la nuit esperant profiter de la tranquilité de cette partie de la foret.
Je descendis de mon cheval, et me je me dirigea vers le bosquet le plus proche, d'ici je pourrais voir plus en detail les fuyards.
C'etait bien sa. L'homme que j'avais rencontré en route m'avais bien dit que ce moredhel etait en fuite , l'un de ceux qui avaient tuer, participer au raid pendant lequel Ewawyn etait morte.
A ce souvenir la haine me brula les entrailles .
"Ils vont payer "
Je reperais alors la sentinelle postée sur la fourche d'un arbre a 40 metres de la.
Je pris alors un de mes fideles javelots, et je le jeta en direction du moredhel. Celui s'effondra à la stupefaction de ces compagnons , mais j'étais deja remonté sur lucky .
"Demain je reviendrai finir le travail , pour le moment laissons la peur les ronger , allez on y va"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spartanom

avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 27
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Cavalier d'armengar
Age: 17
Localisation: non fixe

MessageSujet: Re: Le camp...   Mer 30 Avr - 1:27

Le soir tomba de nouveau sur le camp moredhel et sur spart toujours en embuscade.
Cette fois ci trois sentinelles etaient en poste.
Il faudrait faire vite pour les eliminer toutes.

Soudain l'un des trois attira son attention , c'etait lui! ce satané moredhel qui avait participé au raid.
Perdant son calme spart sortit de son buisson prit un de ses javelots et mit en joue le moredhel. un eclair sembla traverser son regard comme si cet humain lui rapelait quelque chose.
Et le javelot partit , il alla se ficher dans la gorge du moredhel qui resta cloué a l'arbre derriere lui.
Mais deja d'autres accourraient . Un tomba sous un javelot puis Spart degaina ces deux epéés fines , celles qui avaient apartenues a Eyawyn.
Le premier moredhel attaqua , spart se fendit et lui faucha les jambes le transpersant avec son autres lame quand il tomba a terre.
Mais un autre arriva et d'une charge puissante envoya valdinguer le jeune homme dans un fossé.
Deja le moredhel lui sautait dessus , Spart roula sur le coté evitant un coup d'epeé qui l'aurait coupé en deux et planta ses deux lames entre les cotes du moredhel.
Puis tout s'arreta , regardant autour de lui Spart compta 3 adversaires allongés et morts plus celui qui etait encore cloué a l'arbre.

Spart s'en approcha et trouva ce qu'il etait venu chercher , le couteau qui avait appartenu a son amie.
Les larmes lui monterent aux yeux et il pleura , pendant de longues minutes.
Quand il se redressa enfin , il appella Lucky se remit en selle et partit vers Crydee.
Il avait trouvé ce qu'il recherchait depuis longtemps , il n'avait plus de raison de se battre contre les quelques moredhels restants.


Dernière édition par spartanom le Mer 30 Avr - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herloy

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Dyel Däcesty
Age: 124 ans
Localisation: Dans les ombres...

MessageSujet: Re: Le camp...   Mer 30 Avr - 12:23

Herloy était en compagnie de Saenia lorsqu'un jeune émissaire vint à sa rencontre. Sa discussion fut coupé court par le jeune elfe noir, tout essouflé. Sur ses gardes, il s'arreta devant le Chef de la bande, et la jeune femme.

"Herloy. Nous avons un problème... Un humain a attaqué le convoi. Il a tué 10 de nos sentinelles, et il a ensuite pris la route de Crydee... Mais... l'une d'elle est morte hier, les anciens ont refusé de vous en parler. J'ai pris l'initiative de vous avertir."

Brûlant de rage, le jeune Chef regarda autour de lui.
"Pourquoi on ne m'a pas averti plus tôt ? Ces maudits anciens... Je vais les voir, tout de suite."

Il commença a courir, l'épée au poing, en direction du camp. Puis, il se retourna, et regarda la jeune femme, ainsi que l'enfant au creux de ces bras.

"Saenia, rentre au camp avec Fernoil. Je pars devant, cet humain va voir ce qu'il mérite... Et les anciens par la même occasion !"

Il courra à travers les clairières jusqu'a arrivé au camp.

"Bon sang ! C'est quoi ce bordel ?"

Le plus vieux arriva en boitillant.

"Ah, c'est vous, jeune Herloy..."

"Comment ça, jeune Herloy ? Depuis quand pouvez vous prendre les décisions à ma place, vieux fou ?"

"C'est à dire que..."

"Rien du tout ! Rien du tout ! Vraiment, taisez vous !"

Herloy se retourna... Il cria à vive voix:
"Je prend cinqs guerriers avec moi ! On va le traquer, ce fumier d'humain !"

Il s'engagea dans la forêt, avec les guerriers, et pista les traces de cheval jusqu'une petite ville cotière... Crydee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le camp...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le camp...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG les Chroniques de Krondor :: Administration :: Archives :: Autres RP-
Sauter vers: