AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petit coucher du soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Briseis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 23
Localisation : In your dream !
Humeur : Happy for the moment !
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Fille adoptive d'un riche marchand
Age: 16 printemps
Localisation: Quelque part dans cette somptueuse ville qu'est Krondor

MessageSujet: Petit coucher du soleil   Mar 25 Mar - 21:09

Le soleil entama sa descente des fins de journée avec une lenteur monotone et habituelle . Sa couleur jaune flamboyant se refléta sur les ondulations de la mer pendant que ses rayons orangers venaient se perdre dans l’immense cité qu’était Krondor . Les nombreux passants encore présents dans les étroites ruelles de la ville ne prêtèrent aucune attention à ce spectacle répétitif auquel ils étaient habitués depuis de nombreuses années .

Briseis accéléra le pas jusqu’à courir pour atteindre le port avant que le soleil n’est disparu derrière l’horizon . Le vent emportait ses longs cheveux or dans tout les sens mais la jeune fille n’y prêta aucune attention . Lorsqu’elle arriva au bort de l’eau ses joues avaient pris une teinte légèrement rosée tandis que sa chevelure était complètement éparpillée .
Brise respira lentement pour reprendre contenance puis elle passa une main quelque peu tremblante dans ses cheveux blonds pour qu’ils retombent régulièrement dans son dos . La jeune fille avait toujours eu des problèmes de respiration et cette petite couse jusqu’au port ne lui avait pas du tout fait du bien et elle peinait grandement à retrouver une respiration régulière .

Tandis que Briseis essayait de retrouver son souffle, la jeune fille leva la tête pour observer la douce descente du soleil vers les eaux sombres et troubles du port . Heureusement elle n’était pas arrivée trop tard et sa course n’avait pas été veine . Le liquide bleuté était secoué de petites vaguelettes qui entamaient un mouvement régulier vers l’avant .

Brise rajusta d’une main de plus en plus secouée de tremblements sa robe de mousseline blanche et rose pâle avant de se passer une main frêle sur son front parsemé de nombreuses gouttelettes de sueur . Briseis secoua la tête . Il ne faisait pourtant pas si chaude que cela .

Soudain la jeune fille se laissa tomber sur le sol la main sur son cœur la respiration de plus en plus sifflante . Ses joues qui étaient tout à l’heure légèrement rosée sous l’effet de la course devinrent livides . Briseis savait qu’elle devait réguler ses efforts pour ne pas s’évanouir à court de souffle mais elle n’avait pu s’empêcher de courir aussi vite qu’elle le pouvait pour arriver sur les quais avant la disparition totale des dernières lueurs de la journée . Maintenant elle en payait les lourdes conséquences. Pourtant, aussi loin qu’elle se souvienne, une petite course de la sorte, bien que rapide, enfin pour la jeune fille, ne l’avait jamais épuisé de la sorte . Son état s’était-il empiré ?

Le soleil disparut enfin à l’horizon et l’obscurité s’étendit sur la ville encore animée . Briseis ne pouvait toujours pas se lever et été maintenant parcouru de tremblements dans tout le corps, et la nuit continuait de se répandre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit coucher du soleil   Mar 25 Mar - 23:53

Tandis que Rion, qui venait de quitter la taverne "La Pause" sans les résultats escomptés de ses recherches, le soleil commençait à décliner. D'après ce qu'un marin lui avait dit il n'y a pas si longtemps, la meilleure vue pour observer le coucher du soleil était les quais du port de Krondor (mis à part le palais princier). Sur le monde d'où il vient, les couchers de soleil son magnifiques. Il se dit que ceux de Midkemia devait l'être autant.
Il prit la rue menat directement aux quais pour pouvoir apprecier les derniers moment du coucher.
Au fur et à mesure de sa progression, Rion se sentait envahi par une sensation qui lui était familière. Celle d'une personne mal en point. Au début il se dit que ce n'était surement qu'une simple prequelle à la fatigue que lui avait causé son voyage dans le couloir des mondes pour pouvoir se rendre sur Midkemia.
Mais en arrivant à vue des quais, cette sensation grandit brusquement. Alors en sa qualité de porteur de la lumière, il décida d'employer un sort permettant de voir sous forme d'un halo lumineux l'aura représantant la santé des êtres à proximité. Il regarda tout autour de lui en voaynt les personnes dans leurs maisons, leurs echoppes ou autres puis il la vit. Cette personne était très mal en point car en plus d'avoir une aura vitale faible, il décelait une faille dans l'aura de cet être, une femme, oui de cette jeune femme.
Elle se trouvait sur les quais.

** Quelle coïncidence...** se dit Rion.

Il fonça alors directement en direction du port en déboulant dans la rue comme un fou en bousculant les passants et les marchands qui fermaient leurs échoppes. Peut importait leurs injures et leurs cris de protestation, il fallait qu'il aide cette jeune femme. De plus la nuit était presque tombée et il ne faisait pas bon d'après les dires des habitants de Krondor, de trainer sur les quais après le lever de la première lune.

Enfin il arriva sur les quais, ils étaient plongés dans une presque obscurité, seule les lanternes éclairaient partiellement le port. Le quais paraissaient plus long en pleine nuit.
Rion se mit alors en quête de la jeune femme mal en point.

** Bon sang, maintenant qu'il fait nuit cette fille aura pas mal de problèmes avec les voleurs et les loubards du coin.**

Tandis qu'il arpentait les quais à grandes foulées, Rion criait pour savoir où était cette personne.

"Hé ho !! Il y a quelqu'un, mademoiselle repondez !"

Aucune réponse, Rion commençait serieusement à s'inquieter.
Soudain il la vit. Etendue sur la partie en pierre du quais. Elle n'était pas seule. Autour d'elle s'affairaient trois hommes mal habillés et empestant à plusieurs mètres à la ronde.
Rion s'approcha alors d'eux.

"Hé !" interpella Rion, les trois hommes se retournerent vers lui "Laissez la tranquille !"
L'un des plus corpulents des trois hommes répliqua tout en tapant la paume de sa main du plat de la lame qu'il tenait. "Hé bien gentil damoiseau, c'est quoi ces habits blancs, t'est un de ces bata*** de prêtres de je pas trop quoi." Alors les trois hommes se mirent en cercle autour de Rion. Il put subrepticement apercevoir la jeune femme étendue sur le sols, respirant faiblement.
Les agresseurs sortirent leurs armes, en faisant mine d'attaquer Rion
Il leur répondit "Je vous déconseille de faire cela messieurs, nous pouvons arriver à une issue pacifique"

"L'issue pacifique, c'est dans le port au fond de l'eau que tu la trouvera mon joli. Allez viens voir tonton, fais nous voir tes beau habits."

Alors Rion sortit de dessous de sa cape une magnifique épée à la poignée bleu et à la lame d'acier forgé. Il ne la sortit pas et la laissa dans son fourreau.
Les bandits quelque peu impressionnés ne se démonterent pas pour autant, ils tenterent une attaque mais ils finirent tous dans les eaux du port car Rion les avait aveuglé avec un petit tour de magie et poussés par la force de la magie dans les flots du port. Ils crierent en proferant des jurons, mais leur jours n'étaient pas en danger car comme tout bandit qui se respecte, mieux vaut savoir nager pour echapper aux gardes de Krondor dans les eaux du quai.

Rion alors libre se dirigea vers la jeune et frêle femme étendue sur les quais. Il reconnu tout de suite à la qualité de sa robe en mousseline qu'elle était noble ou du moins fille de noble. Rion s'agenouilla, s'assit sur ses talons et posa la tête de la jeune fille sur ses genoux. Elle luttait pour respirer correctement, elle transpirait anormalement pour une fraiche nuit comme celle-çi.

La priorité était de stabiliser son état de santé du moins assez pour pouvoir l'enmener dans un lieu sur où il pourrait correctement la soigner et prendre soin d'elle jusqu'à son rétablissement complet.

Il fit alors une prière, tout en marmonnant des paroles d'une autre langue il fit survoler sa main au dessus de son corps, puis de son coeur et enfin de son front puis une vague lueur éclaira le front de la jeunne femme puis s'éteigna. Lorsque l'obscurité revint, la jeune femme reprit conscience.

Rion s'adressa à elle:

"Ne vous inquietez pas, je suis un guérisseur (il mentait en parti sur son vrai statut mais pas sur le fait qu'il est guérisseur pour ne pas affoler la jeune fille.). Je vais vous ramener chez vous. Mais d'abord vous devez répondre à mes questions car vous risquez de retomber de nouveau dans l'inconscience.
- Comment vous appelez vou ?
- Où habitez vous ?
- Par tout les diables, que faîtes vous dans un endroit aussi glauque à une telle heure ?
"

HORS RP: (Je sais c'est long mais j'espère que le scénario te conviens, sinon je peux le changer si tu préféres. C'est à toi de voir et de répondre)
Revenir en haut Aller en bas
Briseis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 23
Localisation : In your dream !
Humeur : Happy for the moment !
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Fille adoptive d'un riche marchand
Age: 16 printemps
Localisation: Quelque part dans cette somptueuse ville qu'est Krondor

MessageSujet: Re: Petit coucher du soleil   Jeu 27 Mar - 21:04

Briseis sentit son front moite heurter le sol dur et froid du quai . Plus le temps passait et plus sa respiration devenait inexistante . Des larmes, que la jeune fille avait tenté en vain de contenir, roulèrent sur ses joues tant la douleur était lancinante et insupportable . Les ongles de Brise se refermèrent sur sa chair, au niveau de son cœur, et le sang perla aux coins des plaies qu’elle venait de se faire en se déchirant la peau, avant de rouler le long de sa poitrine puis de son ventre plat .

Le soleil avait disparu de l’horizon depuis une bonne poignée de minutes lorsque Briseis s’en rendit compte . Elle comprit aussitôt le danger qui la quêtait en se trouvant la nuit sur les quais guère accueillants de Krondor, surtout pour une femme, Brise espéra qu’elle ne ferait pas de mauvaises rencontres et surtout pas pendant qu’elle était dans cet état .
La jeune fille tenta de se redresser pour ensuite se relever et rentrer chez elle retrouver la sécurité de la chaleur de la cheminée de sa maison, mais elle ne réussit pas à soulever son buste très haut tant son corps étaient parcourus de tremblements incessants et violents, à la place elle roula sur le côté pour se retrouver à admirer le ciel, le dos sur le sol glacé, les cheveux éparpillés en tout sens autour de son visage blanc en un parfait désordre .
Briseis passa des doigts hésitants sur son front pour tenter de chasser la sueur qui la démangeait, puis sur ses yeux brouillaient de larmes qui l’empêchaient de voir ce qui se passait autour d’elle .

Alors que Briseis désespérait qu’un jour sa respiration redevienne normale et qu’elle puisse enfin rentrer chez elle et se coucher dans son lit aux draps propres et soyeux, la jeune fille entendit des bruits de pas lourds qui se rapprochaient . En premier lieu, Brise pensa qu’une ou plusieurs personnes passaient par là, qu’ils allaient l’apercevoir et s’empresser de l’aider et elle s’était surprise à sourire de joie, mais quand elle aperçue ses futurs « sauveurs » le sang de Briseis se glaça, son sourire disparut aussi vite qu’il était apparu et elle prit peur car elle savait que beaucoup de voleurs traînaient dans les parages une fois la nuit tombée et qu’il était courant de retrouver un corps flottant dans l’eau au petit matin .
Trois hommes à l’allure sombre et légèrement hésitante, sans doute à cause d’un accès d’alcool, s’avançaient dans sa direction . Brise espéra faiblement qu’ils n’allaient pas l’apercevoir et qu’ils continueraient de marcher sans se douter de rien. Les espoirs de la jeune fille s’éteignirent bien vite .

Les trois bandits s’arrêtèrent lorsque l’un d’entre eux la désigna du doigt d’un air excité . Les quelques mètres qui séparaient Briseis des voleurs disparurent et le plus petit d’entre eux fléchit les genoux pour se baisser . Sous ses yeux qui lançaient un regard torve se trouvait une barbe d’un noir d’encre répartie de façon inégale sur son menton et son haleine empestait la fumée et l’alcool, il en donna la nausée à Brise qui respira encore plus difficilement . Lorsque sa bouche s’étira en un sourire méchant, la jeune fille put entrapercevoir des dents noirs et jaunes tordus dans tout les sens . Ce spectacle la répugna complètement .

Briseis essayait qu’ils ne lui voulaient pas de mal et donc qu’elle n’avait rien à craindre, et peut être même qu’ils allaient l’aider à se trouver assez bien pour pouvoir parcourir les quelques rues qui la séparaient de chez elle, mais la jeune fille savait parfaitement qu’elle était trop naïve et qu’elle se faisait des idées .
Puis, alors que Briseis essayait de parler, une voix retentit derrière ses agresseurs, ils ne l’étaient pas encore mais ils n’allaient pas tarder à le devenir selon elle, et les empêcha d’esquisser le moindre mouvement hostile .

Briseis se sentit sombrer dans les ténèbres mais elle lutta contre cette envie irrésistible de s’en aller pour savoir si cette nouvelle voix était une menace ou bien au contraire un chance, un espoir . Les paroles qui s’échangèrent par la suite lui parurent bien vagues et lointaines mais elle réussit à comprendre que quelqu’un essayait de l’aider en la présence de ce nouveau personnage . La jeune fille se laissa alors entraîner par les ténèbres .

Briseis se sentait flotter sans but précis au dessus d’un paysage noir, entièrement noir, impénétrable et, d’une certaine façon, invisible . La jeune fille avait peur mais elle se laissait s’enliser sans faire le moindre mouvement, sans se débattre, sans se dégager . Elle était abattue et l’acceptait pleinement, ce qui, habituellement, n’était pas dans les habitudes de la douce Brise . Puis une lumière scintilla au loin, magnifique et tellement plus attirante que ce paysage de désespoir . Briseis s’y dirigea, fascinée . Une nouvelle porte s’ouvrait à elle et la jeune fille comptait la franchir .

Briseis se redressa brusquement en reprenant connaissance . Une douleur vrilla dans sa poitrine et lui arracha un gémissement . Elle respira une grande goulée d’air et elle se rappela soudain ce qu’il lui était arrivé . Sa respiration était à nouveau revenue mais restait toutefois un peu laborieuse . Puis le souvenir des trois voleurs refit surface et Brise tourna rapidement la tête pour les apercevoir . A la place de ses « agresseurs » se tenait un homme qu’elle pensa reconnaître comme le nouveau venu pour l’aider . Elle lui adressa un faible sourire sans trop savoir s’il l’avait vraiment aidée .

Briseis adressa un sourire de remerciement lorsque l’homme lui apprit qu’il étai guérisseur, ce qui laissa penser à la jeune fille qu’il venait de rétablir, autant qu’il le pouvait, sa respiration .
Brise fronça les sourires devant ses questions . Devait-elle répondre ? Cette question s’évanouit lorsqu’elle aperçut son visage rassurant .

- Je m’appelle Briseis et je n’habite guère loin d’ici, à une dizaine minutes de marche d’ici en passant par des petites rues transversales, commença Briseis d’un ton faible et hésitant. Puis elle continua avec plus d’aplomb : Je me promenais sur les quais car c’est certainement le meilleur endroit de Krondor pour apercevoir le coucher du soleil et j’aime beaucoup assister à ce spectacle des astres .

Briseis s’arrêta de parler et regarda autour d’elle . La lune était apparue dans le ciel d’un noir d’encre et ses amies les étoiles venaient la rejoindre petit à petit . Le vent soufflait et Brise frissonna, maintenant qu’elle était un minimum rétablit elle ferait mieux de rentrer chez elle et de se reposer ainsi que d’oublier cette nuit .

Briseis se releva doucement mais pas assez semblerait-il car ses jambes vacillèrent et elle eut beaucoup de mal à rester debout car ses jambes tremblotaient et refusaient de la porter .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit coucher du soleil   Jeu 27 Mar - 22:15

Après que la jeune femme, se prénommant Briseis, lui ai raconté son histoire, Rion remarqua qu'elle frissonnait sous l'effet du leger vent froid qui venait de se lever et du fait de ses legers habits. Pour faire bonne mesure contre le froid mordant, il défit la broche de sa cape et la passa autour des épaules de Briseis.

" Ca m'a l'air un peu grand pour vous mais ça devrait faire l'affaire jusqu'à ce ue je vous ramène chez vous" dit Rion, qui avec un sourire affectueux observait que la grandeur de la cape engloutissait presque Briseis.

Elle lui rendit son sourire et tenta ensuite de se relever. Malgrès le tremblement incessant de ses jambes, elle arriva tant bien que mal à se mettre debout, mais Rion sut de suite qu'elle ne pourrait marcher jusqu'à son lieu de résidence même si il la soutenait.

Il lui posa alors là question: "Croyez-vous que vous pourez m'indiquer le chemin à suivre pour vous accompagner chez vous si je vous porte ?"

Elle fît un hochement de tête quelque peu faible mais conscient.
Alors de ses bras puissants il souleva Briseis en faisant voltiger les pans de la cape qui couvrait les épaules de Briseis et la cala confortablement entre sa poitrine et ses bras. Puis il demanda à la jeune femme où il devait se diriger pour rejoindre son habitat. Alors elle lui fit une description vague mais suffisante pour se diriger dans les dédales de Krondor...
Revenir en haut Aller en bas
Briseis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 23
Localisation : In your dream !
Humeur : Happy for the moment !
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Emploi/Statut: Fille adoptive d'un riche marchand
Age: 16 printemps
Localisation: Quelque part dans cette somptueuse ville qu'est Krondor

MessageSujet: Re: Petit coucher du soleil   Ven 28 Mar - 0:07

Briseis frissonna de la tête aux pieds à cause du vent froid qui soufflait pour accueillir l’arrivée de la lune et des étoiles . Tout à l’heure elle était trempée de sueur sous l’effet de la chaleur qu’elle seule ressentait et maintenant elle tremblait de froid, et pourtant la température n’avait pas changé depuis . C’était à n’y rien comprendre . Puis la chaleur se répandit dans le corps de la jeune fille et celle-ci leva les yeux pour voir d’où lui provenait cette source inattendue de chaleur . L’homme, dont elle ignorait toujours le nom, venait de lui passer une cape gigantesque autour de ses frêles épaules . La cape la recouvrait entièrement et c’est à peine si sa tête dépassait . Brise adressa un grand sourire reconnaissant à son sauveur .

- Merci beaucoup, le remercia chaleureusement Briseis . Ca ira très bien .

Briseis se remit maladroitement debout . Ces genoux vacillèrent et elle faillit s’écrouler . Heureusement elle réussit à se maintenir sus ses jambes qui tremblaient de plus belle . La jeune fille se mordit la lèvre inférieure tout en essayant très fort d’arrêter de trembler . Si elle continuait à vaciller de la sorte elle n’arriverait jamais à regagner sa maison et elle ne souhaitait vraiment pas passer la nuit sur les quais .

Briseis tourna son regard vers l’homme lorsqu’il lui demanda si elle pouvait lui indiquer le chemin à suivre . La jeune fille acquiesça brièvement la tête sans vraiment comprendre pourquoi il lui posait une telle question . Brise n’eut pas le temps de lui demander car ses pieds quittèrent subitement le sol et la jeune fille se retrouva dans les bras de l’homme en blanc . Briseis laissa échapper un faible cri de surprise avant de reprendre contenance .

- Hum … il faut quitter les quais par la grande route puis prendre une des routes perpendiculaires et … Briseis continua de lui indiquer le chemin puis l’homme se mit en route en suivant les indications guère précises de la jeune fille .

Briseis commença à s’habituer au balancier régulier que lui prodiguait la marche de son sauveur dans ses bras puissants .
Brise observa les passants qui les regardaient d’un œil étonné passer à leur côté, puis la jeune fille se rappela d’un détail qui lui manquait et elle reporta son attention sur l’homme qui la tenait dans ses bras .

- Je suis désolée de vous importuner avec mes questions, mais … Comment vous nommez vous ?

Briseis lui adressa un petit sourire avant de caler sa tête contre l’épaule de l’homme . La jeune fille se laissa bercer par le mouvement de sa marche en attendant la réponse de l’homme en blanc .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit coucher du soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit coucher du soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seule au coucher de soleil (libre)
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Dans un coucher de soleil les explosions prennent la même couleur [Jesse]
» Un coucher de soleil qui vaut mille mots, et l'espoir parti, revint.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG les Chroniques de Krondor :: Administration :: Archives :: Autres RP-
Sauter vers: