AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les derniers mètres sont toujours les plus durs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les derniers mètres sont toujours les plus durs   Mar 1 Avr - 11:02

Leyawin avait quitté Sarth a l'annonce de la réouverture de krondor suite a une guerre dont il n'avait qu'entrevu les traces en se rendant a ylith. Le nombre d'ouvrages que possédaient les moines n'avait pas manqué d'impressionner Leyawin qui s'était dit que même si la crainte des prêtres d'Ishap se réalisait, une vie entière ne suffirait pas pour lire tout ces livres.

Cela faisait maintenant un mois qu'il marchait vers krondor et il ne lui restait que cinq malheureux kilomètres a faire pour entrer dans la cité, il longeait la lisière d'un petit bois quand au détour d'un chemin, ce qu'il vit faillit le rendre fou:

un étrange cavalier encagoulé et tout de noir vêtu avec une fleur rouge sur la poitrine s'avançait au grand galop sans faire plus de bruit qu'un souffle de vent.Lorsque le hadati sauta pour éviter de se faire piétiner, il fut projeter a plus d'une dizaine de mètres par une force invisible pour aller s'écraser contre un chêne deux fois centenaire.

Il sortit de l'inconscience complètement sonné et le dos en compote mais sans blessure grave, il était toujours adossé au chêne et il faisait encore jour alors il se remit en route.

Ce fut un homme armé mais courbé comme un vieillard que virent passé les gardes de la porte nord, il était crasseux dans sa cape noire mais lorsque le sergent en poste l'interpella, il se redressa dévoilant une musculature bien entretenue laissant supposer qu'il était encore jeune, ce qui finalement dissuada le garde de pousser son interrogatoire plus loin que : "Qu'est ce qui vous amène a krondor monsieur?"
Ce a quoi Leyawin répondit, ne trouvant rien de mieux: "je viens en pèlerrin louer Arch-indar."
Le garde poursuivit:"je vous verrai au temple demain alors..."
Et ce fut avec la contrainte de se rendre au temple d'Arch-indar le lendemain que Leyawin se mit en quête d'une auberge.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les derniers mètres sont toujours les plus durs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les vrais mariages sont toujours insensés
» Nos vos leurs sont toujours innocents.
» Joueurs qui sont toujours sans contrat
» Les blagues les plus courtes sont toujours les meilleures [Alix]
» Ce sont toujours les cons qui l'emportent ; question de surnombre. (Sether)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG les Chroniques de Krondor :: Administration :: Archives :: Autres RP-
Sauter vers: